Autogire N° JC O7 ( 1978 )

Billet N°008
JC07#04pc150Terminé en 1978, ce modèle était inspiré de l’autogire  Lioré & Olivier C301 ; à l’exception du rotor à quatre pales; l’original étant doté de trois pales.
La propulsion était assurée par un moteur thermique « WEBRA black head » de 10 cm3.
Le train principal à deux lames transversales en dural permettait une grande course d’amortissement, nécessaire pour les atterrissages quasi verticaux.
JC07#01pc200%
La radiocommande de marque « GRÜNDING VARIOPROP » était un des premiers modèles en FM beaucoup plus fiable et légère que l’équipement précédent. Quatre servomoteurs commandaient les fonctions gaz, volet de direction et roulette de queue, roulis plus tangage par action directe sur l’axe du rotor via un mélangeur mécanique. Ceci était à ma connaissance la première application d’une commande  » Full tilted  » sur un modèle radiocommandé.
 JC07#21pc150%
Etant donné la puissance relativement faible des servomoteurs de l’époque, la tête de rotor fut conçue pour limiter, sinon annuler les retours de forces sur les commandes; ceux-ci étant très importants sur une voilure tournante. Pour satisfaire ces conditions, le moyeu « en cloche » monté sur roulements supportait les quatre pieds de pales « à enjambement ». Les axes de battement étaient situés dans le même plan que la rotule de l’axe principal.
Plan moyeu JC07 xga sepia
Pour corser la difficulté, la variation de pas était  automatique par inclinaison des axes de battement et de traînée. Les butées de battement/traînée et l’amortissement étant réalisés à l’aide de haubans et de masselottes.
JC07#03pc250%
Toute cette complication n’était pas fortuite: L’épure de ce rotor était prévue pour l’évolution ultérieure permettant d’effectuer des décollages sautés par pré-lancement du rotor en survitesse.
Les essais ne furent jamais menés à terme, des problèmes de résonance qui engendraient d’importantes vibrations  ne furent pas résolus (Ce phénomène affectait également les autogires grandeurs et furent la cause de nombreux accidents au sol), le profil mal adapté ne permettait pas une vitesse de rotation suffisante pour assurer la stabilité du rotor et fait plus grave, le souffle hélicoïdal de l’hélice interférait avec les pales. En résumé, il fallait refaire un rotor complet tournant en sens inverse !

– Caractéristiques : Diamètre rotor 1400mm, longueur fuselage 1250mm.
Les solutions existent: Après 27 ans de sommeil, le JC07 est en cours de restauration; son rotor à pieds de pales souples (à l’instar des hélicoptères modernes) sera équipé de pales dotées d’un profil performant utilisé sur les planeurs de compétition F3B et F5B.
DSC00184 xgarec
Le modèle sera motorisé avec un OS 61 de 10 cm3.
DSC00182 xgarec
Les nouvelles pales en lamellé Samba/Balsa pour un rotor tripale plus conforme :
DSCI0108
Advertisements
Cet article a été publié dans MES PROTOTYPES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s