ROTORSHAPE de La Heli (CZ)

Le ROTORSHAPE; présenté à l’occasion du salon de Pragues en 2005 a été récompensé par le trophée "MODEL OF THE YEAR".
Il s’agit d’un petit modèle parkflyer propulsé par un moteur électrique brushless et contrôlé par commande directe de l’axe du rotor. Ce système mécaniquement très simple est identique à celui des gyroplanes grandeurs, il nécessite deux servos et un mixage de type "delta" sur l’émetteur. Les articulations de battement des pales sont remplacées par une pièce de plastique souple en forme d’étoile à trois branches.
 
Etant donnés son originalité et son prix raisonnable, le ROTORSHAPE est devenu rapidement un bestseller.
 
 
CARACTERISTIQUES : Diamètre du rotor tripale : 680mm
                                  Profil des pales : Plan/convexe, corde 38 mmm, épaisseur 13%
                                  Longueur : 540 mm
                                  Masse : 300 à 400 Grammes (données constructeur).
                                  Moteur : Brushless classe 30 à 40 Grammes, contrôleur 10 Ampères
                                  Radio : Récepteur classe 10 Grammes et deux servos classe 8 à 10 Grammes
                                  Batterie: Lipo 3X x 1000 à 1500 mAh
 
                                  Fuselage : Plaques FDV Epoxy, poutre et mât : Tube carbone.
                                  Pales : Balsa profilé et bord d’attaque en sapin.
                                  Couples, supports servos et renforts de pales : Matière plastique moulée.
                                  Tête de rotor : Dural anodisé, FDV Epoxy, roulements à billes, étoile en polyéthylène souple.
                                  Empennages : Depron (r)
 
COMMERCIALISATION : Kits et pièces de rechange en stock chez AS Modélisme.
 
               
 
La notice est réduite à deux pages, en Tchèque et en Anglais, mais les illustrations sont suffisamment explicites.
 
CONSTRUCTION :
 
Afin de mener à bien la réalisation, il faudra approvisionner un moteur et son variateur, un récepteur quatre voies avec ses deux servos, une batterie Lipo 3S et une hélice 7"x4" ou 7"x5" APC SF par exemple. Le bâti moteur en dural tourné est de fabrication personnelle, c’est pour le "tuning" !
   
 
 
L’assemblage est rapidement mené étant donné la qualité du kit.  Seul l’alésage des roulements a dû être retouché à cause de la couche d’anodisation. Les supports de servos sont constitués de quatre colonnettes, malheureusement incompatibles avec les servos Graupner C261 dont les fils sortent juste devant les dites colonnettes inférieures; elles ont donc été supprimées et remplacées par un support en forme de "H" réalisé en balsa et CTP laqué en noir pour le look.
                                                  

La commande du rotor s’effectue par l’intermédiaire d’un montage articulé baptisé "balance romaine" ou encore "gimbal head". La barre transversale du fléau est attaqué par deux tringles verticales avec rotules. Les retours d’efforts sur les servos sont minimisés mais pas complètement annulés; c’est pourquoi les servos C261 ont été sélectionnés car ils sont équipés de palonniers standard JR plus robustes et offrent un meilleur couple que la moyenne.

Contrairement à la notice, le récepteur n’a pas été fixé sur le mât, mais sur un support en CTP 10/10 collé sur la poutre arrière; ceci afin d’éloigner l’antenne au maximum du contrôleur source de parasites. La fixation de la batterie est assurée par une sangle en Velcro (r) qui passe dans deux fentes du plancher. L’installation est claire et nette….

Le modèle terminé, mais non encore décoré pèse 318 Grammes avec le "plein"; c’est à dire une batterie Lipo 3S de 1320 mAh.

AMELIORATIONS : 

Les pales n’ont pas été entoilées mais traitées avec deux couches de vernis acrylique teinté genre Véraline (r), c’est rapide et léger, le balsa est renforcé et l’aspect mat semblerait améliorer les performances du rotor.

La fixation des pales sur le moyeu par vis et goupilles en balsa n’est ni pratique ni fiable; d’autre part, le calage négatif des pales (-2°) par rapport à l’intrados plat ne génère que peu de portance et nécessite beaucoup de vent pour assurer la rotation du rotor. Les cales biaises en matière plastique ont été remplacées par des inserts tournés en dural. Le calage des pales est ainsi ramené à 0° et le rotor tourne maintenant à plus de 800 tours/minute et la portance est bien présente. Les goupilles en balsa ont été supprimées.

Attilio et Francisco ont ajouté un volet de direction qui améliore le pilotage. Attilio a monté des roues plus grosses qui améliorent la visualisation et des modélistes Américains ont refait l’étoile souple en FDV Epoxy.

 

Fixation des pales AVANT et APRES.

Crédit photos : LA Heli (Kit et notice), autres photos: Jean Cousin. 

JC

Advertisements
Cet article a été publié dans GYROKITS (Actuels). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s