Jean-Pierre NEAUD

Billet N° 105

Jean-Pierre pratique l’aéromodélisme depuis 50 ans et s’intéresse aux autogires depuis 30 ans : C’est faire preuve de persévérance, surtout pour cette dernière discipline ingrate s’il en est et notamment dans les années 80 !

Le premier modèle fut l’ "APACHE", modèle dû à Pierre ANDRIEUX  et dont la description fut publiée dans la revue LOOPING en 1995. Ce modèle était assez délicat à mettre au point, étant donné son axe de rotor fixe. C’est la raison pour laquelle il fut doté de deux rotors superposés et tournant en sens inverse.

Ce modèle fut ensuite équipé d’un rotor tripale avec cette fois une commande de roulis.

Jean-Pierre put apprécier enfin le pilotage de l’autogire avec le ROTAVIA, plan de Jean CHAMPENOIS publié dans la revue MRA en 1998 ; La formule bi-rotor frontal permettant d’éliminer les problèmes de stabilité et de précession et l’aile apporte une bonne part de portance. La preuve : Il l’a fait voler sans les rotors !

Toutefois, les ROTAVIA, DB MODELS et autres ne sont pas de véritables autogires de par le calage négatif des pales à profil "planche" : Le rotor travaillant en "Moulinet" et non pas en autorotation.

Passons aux choses sérieuses avec un prototype équipé d’une commande directe du rotor (roulis et tangage), ainsi que d’un moyeu à articulation souple.

Pour terminer en beauté et faire marcher le commerce, voici le célèbre RAINBOW de chez MEGA MOTORS avec lequel notre gyronaute vole régulièrement..

A quand une nouvelle maquette aussi peaufinée que le Fieseler Storch qui figure au début de ce billet ?

Situation :    Charente maritime.

Profession : Technicien Contrôleur moteurs Diesel.

Age :          72 ans

Crédit photos : JP Neaud.

Advertisements
Cet article a été publié dans GYRONAUTES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jean-Pierre NEAUD

  1. Pierre Chamayou dit :

    Bonjour, je viens d’hériter d’un rotavia, le plan de Jean Champenois.
    Dans quel sens doivent tourner les 2 rotors?
    Parce qu’en les « activant » dans le sens où les saumons remontent le centre de l’aile d’arrière vers l’avant, çà a plutôt l’air de s’arrêter et tourner en sens inverse, genre avec du pas négatif!
    Merci bien de m’éclairer.

    Pierre Chamayou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s