Un prélanceur à la portée de tous…

Billet N° 137

Nul ne remettra en question les avantages du prélanceur de rotor appliqué aux autogires ; notamment pour les bipales et les grands modèles. Les utilisateurs de l' »Auto-G2″ ou du « Gyro-One » ont pu apprécier la fiabilité du décollage des autogires équipés de cette option.

Dans les années 75 où la propulsion électrique en était  à ses premiers balbutiements, il n’était pas envisageable d’utiliser un prélanceur électrique.

Il existait donc deux solutions :

1) Le système mécanique avec embrayage, réducteur et roue-libre presque aussi complexe que l’hélicoptère.
Autogire Robbe Whopper#6jpg recCe procédé apparut en 1990 sur le « Whopper » de « Robbe » par exemple.

2) L’autre solution beaucoup plus simple est le prélanceur à « ficelle » qui consiste à équiper le moyeu du rotor avec un tambour sur lequel on enroule de la cordelette dont l’extrémité est fixée au sol. Lorsque le modèle avance pour décoller, la cordelette se déroule et entraîne le rotor en rotation. En fin de parcours, la cordelette se détache et l’autogire continue sa course, le vent relatif terminant l’accélération du rotor.
Autogire The Hobbit #5C’est le cas du « Hobbit », kit artisanal de Tim Angell.
Ou de l' »Helix » proposé par « Wik Modell » dans les années 75. On distingue le tambour qui dépasse de la partie inférieure du fuselage.

Ces modèles étaient dotés de rotors à barre de Bell dérivés d’hélicoptères à pas fixe ; solution qui améliorait la stabilité à l’époque au prix d’une plus grande complexité.002_Helix

Notre ami Doris qui est un modéliste à l’ancienne se refuse le « ready to fly » et réalise tous ses modèles avec des moyens simples, mais efficaces. Il a remis le système au goût du jour en l’améliorant.

DCP_0032Le tambour est réalisé à partir d’un emballage recoupé.

DCP_0036Détail du rotor  sur un autogire classique (hélice à l’avant).

IMG_0101 xgarecIci sur un autogire de formule « Gyroplane ». On distingue bien la cordelette noire qui passe dans un tube guide fixé en haut de l’empennage. Cette dernière, en nylon tressé et très souple est disponible dans les magasins de pêche.
Cette solution convient bien aux rotors légers.

Crédit photos : Doris Broutin, Robbe, Net.

Publié dans GYROTECHNIQUE | 1 commentaire

Kit RTF de l’autogire AC-10

Billet N° 136

L’exceptionnel modèle de l’Arrow AC-10 proposé par eXperimental Models en Italie semble avoir suscité des vocations : Voici un autre kit, mais asiatique cette fois, sous le label Unique Model.
Il s’agit ici d’un modèle beaucoup plus petit dont le diamètre de rotor est de 1.320 mm (3.200 mm et 16 kg pour eXperimental Models) .

ac10b-01 hrLe modèle est proposé en rouge..

SKU105332.1et en blanc.

SKU105332.2La tête de rotor est une belle pièce en aluminium usinée CNC . La distance entre les axes d’articulation et le plan rotor est très importante et occasionnera d’importants retours d’efforts vers les servomoteurs ; j’ai l’impression d’avoir prêché dans le désert …
Voir : Cinématique de la commande de roulis :  https://jeancousin4923.wordpress.com/2008/02/03/cinematique-de-la-commande-de-roulis/  dans la catégorie « GYROTECHNIQUE ».

SKU105332.9

Caractéristiques :
– Diamètre rotor : 1.320 mm
– Longueur :              940 mm
– Largeur :                 530 mm
– Hauteur :                 690 mm
– Masse :                  2.300 grammes
– Motorisation : KV 650 tr/mn/V, hélice quadripale 11″ x 6  »
Le modèle n’est malheureusement pas doté d’un prélanceur de rotor ; dommage car cette option est quasiment indispensable pour un bipale.
Il reste à approvisionner un récepteur et une batterie Lipo en 4S x 3.330 mAH.
L’AC-10 devrait être disponible en Suisse depuis fin novembre 2013.

Photos du Web.

Publié dans GYROKITS (Actuels) | 4 commentaires

Maquette statique au 1/72° du SE-700

Billet N° 135

Akatombo_se-700 #L’autogire SE-700 naquit sous une mauvaise étoile : Etudié en 1939, développé en clandestinité pendant l’occupation, partiellement détruit dans les bombardements et terminé après la guerre quand sévissait une grande pénurie de matières premières, il ne reçut jamais le moteur Béarn 6D de 425 cv et devra se contenter d’un Renault de 200 cv.
Trop souvent retardé et affecté d’instabilité, le SE-700 sera abandonné en octobre 1947 au profit de l’hélicoptère.

kit SE700 piecesAkatombo propose un kit en résine de cet appareil original à plus d’un titre.

SE700BOL’emballage propose une décoration improbable, mais peut-être envisagée par Sud-Est Aviation.

SE700 xga jpgUne autre possibilité est illustrée » dans le N°6 de « Connaissance de l’histoire » octobre 1978 publié par Hachette qui est une adaptation Française de « Helicopters 1900-1960 ».
La revue « Aviation Magazine » a publié une série d’articles retraçant l’histoire du SE-700. 

Crédit illustrations : Akatombo, Hachette. 

Publié dans GYROKITS (Collectors) | Laisser un commentaire

Conversion Auto-G en Auto-G2

Billet N° 134
Octobre 2013

Mon auto-G n’avait pas encore été testé que la nouvelle version équipée d’un prélanceur était proposé ! Le kit de conversion étant disponible, aussitôt commandé, aussitôt installé.

DSCI8730 xgarecL’ensemble comprend :

– Un variateur équipé d’une prise à brancher sur la prise d’équilibrage de la batterie.
– Un moto-réducteur format 180.
– Un flexible.
– Un moyeu avec embout de raccordement au flexible.
– Deux flasques avec leur visserie.
– Une notice.

Notice Auto-G2 xga

Le moto-réducteur est à double étage et la roue libre est intégrée sur l’axe de sortie.

DSCI8732 xgaLa première opération consiste à installer le réducteur à l’intérieur du pylône. Toutefois, celui-ci est équipé de deux tourillons pour autoriser son libre débattement et il est impossible de le passer entre les flancs en contre-plaqué !

DSCI8743 xgaLa solution est simple : Il suffit de couper les tourillons au ras du boitier et de prévoir des avants trous de 1,5 mm. Le pylone est percé à 2,5 mm au lieu de 5,2 mm comme préconisé dans la notice. Des vis de servo de 2,2 mm (non serrées à fond) remplaceront les tourillons.

DSCI8751 xgaOn en profite pour fiabiliser la fixation des servos dont la vis inférieure tombe dans le vide ! et donner un coup de peinture pour le look…

DSCI8764 xgaL’auto-G2 étant destiné à décoller du sol et non plus à être lancé ; une roulette directrice est réalisée avec une chute de CTP 10/10, un tube alu 1,1 x 2 mm, un voile de carbone et de la corde à piano de 1 mm. Le guignol est reliée à la commande de direction via une gaine thermo-rétractable.

DSCI8755 xgaAinsi équipé, le rotor atteint 950 tours/minute et le décollage s’effectue en quelques mètres en toute sécurité. Avec un vent soutenu, j’ai pu faire décoller l’Auto-G2 en marche arrière !

Attention ! Le moteur n’est pas antiparasité, le variateur bas de gamme sort du 3,7 volts (impossible de le remplacer par un modèle courant qui risquerait de griller le moteur) et l’alimentation via la prise d’équilibrage n’est pas fiable. Il y aura donc intérêt à installer des condensateurs sur le moteur et souder directement les fils d’alimentation au niveau des prises du contrôleur. Cette adaptation n’est pas compatible avec le 41 mHz et il est prudent de passer en 2,4 GHz.

Au faible prix où cette mise à niveau est proposée ; il serait vraiment dommage de se priver d’un prélanceur qui permet de décoller l’Auto-G2 comme les grands.

Publié dans GYROKITS (Actuels) | Laisser un commentaire

Essai du Gyro-One d’X-perimental models

Billet N° 133
Septembre 2013

Helico RC N°22 Gyro one xga

Dans le N° 22 de Juillet/Août 2013, Johann Forgeard nous présente sur six pages et manière très détaillée, le « GYRO-ONE » ; kit élaboré par « X-Perimental Models » en Italie.

Contrairement aux essais déjà parus, ce modèle est équipé d’un moteur « Laser » 4 temps de 12 cm3. De nombreuses photos illustrent les détails mécaniques.

Publié dans GYROPRESSE | Laisser un commentaire

L’Auto-G2 arrive à point…

Billet N° 132

Peu de différence en vol et pourtanr...

Peu de différences en vol et pourtant…

On ne chôme pas chez DURAFLY ! A peine sorti depuis quelques mois, la précédente version de l’Auto-G se voit créditée d’une nouvelle mouture avec une amélioration de taille: Le prélancement du rotor.

Pourquoi un prélanceur ? Parce qu’il est difficile d’évaluer la vitesse de rotation du rotor dans le cas d’un décollage du sol (plus réaliste qu’un lancement à la main qui permet de sentir la sustentation). Si le régime est insuffisant, l’autorotation n’étant pas effective, l’autogire est instable et capote au décollage avec destruction des pales à la clef.

Boitier du prélanceur.

Boitier du prélanceur.

Le système comprend quatre parties :

-1) Le boitier moto-réducteur (en noir derrière les servos).
-2) L’arbre flexible qui transmet le mouvement de rotation à l’axe du rotor, tout en autorisant le déplacement angulaire du moyeu pour la commande de roulis.
-3) Le moyeu spécifique qui comprend une roue libre permettant l’entretien de l’autorotation lorsque le prélanceur est stoppé pour démarrer le roulage au sol et le décollage.
-4) Le variateur  commandé par un interrupteur via la 5° voie « tout ou rien » de l’émetteur et alimenté par la prise d’équilibrage de la batterie principale.

L'ensemble du prélanceur est disponible séparément pour transformer les anciens kits. possesseurs

L’ensemble du prélanceur est disponible séparément pour transformer les anciens kits.

Bien entendu la distance de décollage est fortement raccourcie et pour faciliter le taxiage, la roulette de queue a été couplée au volet de dérive ; ce qui permettra de diriger le modèle en entrée de piste, actionner l’interrupteur de la voie 5, couper le prélanceur quand le régime rotor sera suffisant, et décoller … réaliste !

La décoration a été revue pour une meilleure visibilité.

La décoration a été revue pour une meilleure visibilité.

Le diamètre rotor passe de 816 à 821 mm et la masse de 650 à 680 grammes, soit seulement 30 grammes de plus pour s’envoler comme un VRAI !
Radio 5 voies minimum… of course !

Crédit photo : Hobbyking
http://www.hobbyking.com/hobbyking/store/__42737__Durafly_Auto_G2_Gyrocopter_w_Auto_Start_System_821mm_PNF_EU_Warehouse_.html?utm_campaign=240713.FR&utm_content=659919763&utm_medium=email&utm_source=EDM

Publié dans GYROKITS (Actuels), GYRONOUVELLES | Tagué | Laisser un commentaire

Modèle Magazine : Présentation du MAGNI M16

Billet N° 131

Depuis l’Italie, Franco Bugada oeuvre beaucoup pour promouvoir l’autogire RC. Dernièrement, il a publié plusieurs articles dans les revues « Modellismo » (généralités, technique, présentation de l’Arrowcopter) et « RC model World » entre autres.

Cette fois, c’est dans « Modèle Magazine » qu’il nous présente une réalisation en version « grand modèle » du MAGNI M16. Ce kit est proposé sur commande par « Experimental Models »; société basée en Italie et animée par Paolo D’Alessandro.

Le modèle a été présenté en vol à l’occasion du meeting IMC 2012 à La Ferté Alais, ses caractéristiques sont impressionnantes : Diamètre rotor 3200 mm, masse 13,5 kg , moteur 70 cm3.

Une variante est également proposée en hydrogire à cabine fermée et propulsion thermique ou électrique.

Bonne lecture…

MM juill2013 Magni couv xga

 

Publié dans GYROKITS (Actuels), GYROPRESSE | Laisser un commentaire